Burkina Faso / Présidentielle 2020 : Focus sur Ablassé OUEDRAOGO, candidat du parti ‘Le Faso Autrement’

De la diplomatie à la présidence,  Dr Ablassé Ouédraogo pourra-t-il réaliser ce parcours ? Investi le 15 août 2020 par son parti  Faso Autrement qui est d’idéologie libérale centriste, Ablassé Ouédraogo rêve d’un Faso autrement s’il est élu au soir du 22 novembre.

Dr Ablassé Ouédraogo, économiste de profession, diplomate et homme politique burkinabé est né le 30 juin 1953 à Dabaré, Département de Pabré dans la Province du Kadiogo au Burkina Faso. De 1982 à 1994, Ablassé Ouédraogo a travaillé au Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) où il a occupé plusieurs postes. De 1999 à 2002, Ablassé Ouédraogo a été le premier africain à occuper les fonctions de Directeur général adjoint de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), et au sein de l’Union africaine, pour laquelle il a joué les médiateurs, notamment dans la crise malgache,  selon Jeune Afrique. Il a occupé également des fonctions au sein du gouvernement burkinabè  sous la présidence de Blaise Compaoré. Il a été successivement ministre des Affaires étrangères (1994-1999), puis conseiller spécial du président. En tant que ministre des Affaires Etrangères, Dr Ablassé Ouédraogo a œuvré à la réorientation stratégique de la politique extérieure du pays à travers l’élaboration du concept de « Diplomatie de Développement » ainsi qu’à sa pleine mise en œuvre. Au titre des nombreux exemples, le Burkina Faso a ainsi assuré la Présidence en exercice de l’Organisation de l’Unité Africaine pour la première fois en 1998-1999. Le pays a aussi abrité de nombreux grands événements internationaux tels que le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique et de France en décembre 1996, la Coupe d’Afrique des Nations en février 1998, et le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation de l’Unité Africaine en juillet 1998 et d’autres grandes réunions ministérielles sectorielles.

Acteur majeur de l’insurrection de 2014.

Après de bons et loyaux services, le Dr Ablassé Ouédraogo qui se retrouve en retrait du régime Compaoré dénonçant  ses  dérives  décide de se lancer officiellement en politique dans les rangs de l’opposition en fondant son parti, le Faso Autrement, en juin 2011 avant d’obtenir son récépissé d’existence le 12 septembre 2011. Le parti a pour devise : « Rien n’arrête une idée arrivée à son heure ». Dans son leadership, Ablassé Ouédraogo envisage la transformation politique, économique et sociale du Burkina Faso, ensemble et autrement, en vue de poursuivre les progrès socio-économiques pour tous dans un cadre stable et sécuritaire. Au cœur de la stratégie, le développement du capital humain constitue le point d’ancrage pour assurer une croissance inclusive et un développement durable pour tous les Burkinabé. Il fait du partage plus juste et équitable des fruits de la croissance et du développement son credo. Dans sa carrière politique, Ablassé Ouédraogo a été élu pour la première fois en décembre 2012, Député de l’Assemblée Nationale, représentant dans l’hémicycle son parti nouvellement créé. À ce titre, il a contribué à améliorer le travail de l’Institution et à renforcer le débat politique des Parlementaires à travers les contributions pertinentes de l’Opposition Politique burkinabé. Ablassé Ouédraogo a également joué un rôle de premier plan dans la gestion de la crise politique des 30-31 octobre 2014 qui a mis fin au régime de 27 ans du Président Blaise Compaoré. Ainsi en aout 2020, Ablassé Ouédraogo a été investi par le Faso Autrement pour mener son projet de société dans la course à l’élection présidentielle et l’équipe à la conquête de l’Assemblée Nationale de novembre 2020. Engagé dans plusieurs domaines, que ce soit dans le secteur privé, l’enseignement supérieur et la recherche, le développement des communautés rurales, ou la culture, le Dr Ouédraogo aura en face de lui 12 autres candidats pour briguer la magistrature suprême.

O.P.

(Visited 1 times, 2 visits today)